ECONOMIE

La mise en service de la mine souterraine automatisée mène Kibali plus haut

La mise en service du système automatisé de manutention au sein des opérations souterraines de la mine d’or de Kibali accélère l’augmentation de la production prévue, a déclaré  Mark Bristow,  Directeur général  Randgold Ressources, lors d’une conférence de presse tenue ce lundi à l’hôtel Memling à Kinshasa.

Selon Bristow, Kibali était sur la voie pour atteindre son objectif de production de 2018, à savoir 730.000 onces,  soit une augmentation de 22% par rapport  à la production réalisée l’année précédente.

Outre l’optimisation continue du système souterrain et la construction de la 3è centrale hydroélectrique de la mine,  dont la mise en service est prevue cette année, le projet géant Kibali est maintenant achevé. Plus tard dans cette même année, la mine souterraine de Kibali va passer du statut d’exploitation avec des prestataires a une exploitation propre,  comme cela s’est déjà produit dans les mines de Loulou de Randgold au Mali.

Kibali est l’une des mines d’or souterraines souterraines les plus automatisées d’Afrique et la 3è plus grande mine d’abattage à sous niveau au monde,  apprend-t-on au cours de la conférence. Bristow a indiqué que cela présentais un investissement de plus 2,7 milliards sur une période de 8 ans,  démontrant l’importance de fournir aux investisseurs, dans une industrie à long terme comme l’exploitation minière, des garanties fiables de stabilité fiscale.

Mlkz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *