previous arrow
next arrow
Slider

Francis Kalombo renonce à son siège de député

Le député national Francis Kalombo, ancien Président de la Ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) est devenu proche de l’opposant Moïse Katumbi. Après quelques jours de la sortie de la plateforme Ensemble où il est membre, cet ancien proche de la famille politique du chef de l’Etat a renoncé à son siège et quitte officiellement le PPRD.
Dans une déclaration faite lundi 7 mai dernier en Afrique du Sud, il rappelle qu’il a pris ses distances avec le parti de la Majorité Présidentielle après s’être opposé à la modification de la loi électorale. « J’ai décidé ce jour de prendre officiellement congé du PPRD dont je suis un des membres fondateurs. Par conséquent, je remets avec émotion et gravité le mandat de député que le peuple congolais m’a confié. En janvier 2015, je me suis opposé avec force à la modification de la loi électorale. A chaque instant, j’ai défendu avec acharnement les plus vulnérables, les veuves et les orphelins », explique l’ancien membre du PPRD.
Pour Francis Kalombo, ce mandat de député est remis parce qu’il a la conviction qu’il faut en toutes choses se remettre en ordre avec sa conscience et savoir allier sa moralité à la politique. Et, s’il a choisi de le faire en Afrique du Sud, au pays de Mandela, c’est pour lui un « symbole ». « Ce combat, je vais le mener au sein de la plateforme Ensemble pour le Changement. Parce que nous partageons un même socle de valeurs communes, parce que nous avons foi dans l’avenir de notre pays. Ce combat, je le poursuivrai aux côtés de mes compagnons, qui comme moi, soutiennent la candidature de Moïse Katumbi afin qu’il devienne notre prochain président de la République », précise-t-il.
Critiquer son ancien parti, une habitude pour les politiciens congolais ?
Comme toujours, c’est après avoir quitté officieusement et officiellement que Francis Kalombo a critiqué son ancien parti. Dans sa communication, il a condamné le fait que les jeunes du principal parti de la MP aillent profaner les endroits sacrés comme les Eglises. « Pouvait-on imaginer que le PPRD envoie des jeunes profaner des lieux de cultes des églises ? Qu’il ne condamne pas des forces de sécurité qui tirent à balles réelles sur des manifestants aux mains nues, arrêtent des jeunes activistes, même des enfants, les torturent et les enferment dans des cachots clandestins ? », S’interroge-t-il. Et de poursuivre que « pouvait-on imaginer que des ordres soient donnés pour prendre en otage les dépouilles de compatriotes sauvagement assassinés, de priver des familles de leur droit légitime d’accomplir leur deuil même d’assurer une sépulture à des congolais dont le seul crime était de s’être levé contre la dictature ? ».
Rappelons que, le 23 mai 2016, Francis Kalombo avait déjà présenté au Secrétaire Général du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie, sa démission au Comité Exécutif du parti en qualité de Président de la Ligue des jeunes du PPRD. Le jour suivant, il annonçait sur son compte twitter avec la copie de sa lettre de démission. « Motivé par les éléments consignés par moi dans ma lettre du 23 mai 2016 adressé à son Excellence Monsieur le Président de la République et l’initiateur du parti dont copie vous a été réservée, je viens par la présente vous signifier ma démission, à compter de ce jour, du Comité Exécutif du Parti, en qualité de Président de la Ligue des jeunes du PPRD », précisait-il dans cette lettre dont la rédaction du Progrès Hebdo garde une copie.
Jean-Hilaire Shotsha

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *