previous arrow
next arrow
Slider

Santé : L’épidémie de choléra fait toujours des victimes

Le gouvernement congolais vient de proclamer la fin de l’épidémie d’Ebola dans la province de l’équateur. Pendant ce temps, une autre épidémie continue à faire son bonhomme de chemin au Kasaï. Il s’agit de l’épidémie de choléra. Dans la seule province du Kasaï-Oriental, 808 cas dont 53 décès ont été rapportés, depuis le début de l’année. Après une résurgence à la mi-mars, la maladie connaît un nouveau pic, depuis le mois de juin.

Didier Bompangue, coordonnateur du Programme d’éliminations du Choléra au Ministère de la Santé publique de la RDC, s’inquiète de voir la progression du choléra suivre la même courbe qu’à pareille date, l’an dernier. En 2017, l’épidémie a fait près de 1200 morts. Le nombre des cas de l’épidémie de choléra est reparti à la hausse depuis le mois de juin et a atteint les mêmes niveaux qu’en 2017, ce qui avait donné lieu à sa pire flambée en près de 25 ans, en RDC. La ville de Mbujimayi est la plus grande et la plus peuplée du Kasaï-Oriental avec près de 2 millions d’habitants. C’est l’un des foyers les plus touchés par l’épidémie de choléra. Dix-huit décès ont été rapportés pour la seule journée du vendredi 15 juin. Cette résurgence du choléra est indirectement liée au fait que tout le focus était mis du côté d’Ebola. Heureusement que celle ci a été déclaré éradiquer

Malheureusement l’épidémie de choléra survient au moment où les conditions propices à la propagation du choléra sont de retour. Il y a notamment la saison sèche et l’absence d’accès à l’eau potable. Selon Emmanuel Rinck, responsable des opérations en RDC pour l’ONG Solidarités International, l’épidémie s’explique tout d’abord par le manque d’hygiène et d’infrastructures. « Cela se transmet par notamment des diarrhées, des vomissements et surtout les mains sales. C’est une maladie que l’on appelle souvent la maladie des “mains sales”. C’est très contagieux. Cela se transmet aussi par l’eau et par la nourriture.

TBM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *