ACTUALITÉ DERNIÈRES NOUVELLES EN COURS POLITIQUE RÉCENT

[Tribune de Kally Loola]: « Le silence du président Félix Tshisekedi n’est pas un aveu de faiblesse »

Le péché des congolais s’appelle Kabila Joseph. Le Front Commun du Congo doit savoir que le silence ainsi que le sens de bon père du président Félix n’est pas un aveu de faiblesse mais plutôt la sagesse d’un grand.

Si  Charles Nawej et leur autorité morale pensent que le Président Félix Tshisekedi est inconscient  et viole la constitution, que faisait Kabila pendant tout son règne à la tète du pays avec un régime où les antivaleurs ont plus dominé la mentalité des autorités sur qui le peuple congolais devait compter? Mais la question ne réside pas là, il s’agit juste à l’ère actuelle de la remise du pays dans la droiture dès janvier 2019 contrairement à ce que le citoyen congolais a vécu pendant plus de 15 ans.

Kabila a même à l’époque nommé une personne déjà décédé, administrateur du territoire donc ni lui, ni ses collaborateurs n’en tenaient compte.  Avaient-ils réellement le temps de contrôler le pays ou c’était juste un pouvoir où un jeu entre ami se jouait ? A en croire aux multiples déclarations de la population, le régime de Kabila avait le contrôle des affaires qui ne profitaient pas aux congolais et avait longtemps fermé les yeux sur le contrôle de l’impunité et des ordres mal donné. Ce qui n’est pas le cas pour le président Félix et son entourage. Kabila et son conglomérat du FCC continuent jusqu’à ce jour à vivre dans l’impunité vu ce qui se passe à la cour constitutionnelle. Et aussi certains dossiers qui génèrent débat au sein de la GECAMINES. Si Kabila et ses collaborateurs ont la volonté de changer les choses dans ce pays comme le veut Félix Tshisekedi, pourquoi veulent-t-ils occuper toutes les institutions stratégiques de la République alors qu’ils parlent au même moment d’un partenariat avec CACH ? Il y a une chose qui cloche. Ils ne veulent pas changer les choses pour leurs intérêts personnels et continuer le système dictatorial sous une mascarade de la démocratie.

Est-ce seulement le PPRD qui avait le monopole de convaincre pendant les élections  la population qui a vomi dans tout son sens Kabila, au désavantage d’autres partis. C’est toujours des aventures et comme lui, ce soit disant députin Charles Nawej peut se permettre de traiter le président Félix d’inconscient pendant qu’eux mêmes sont imbus d’inconscience, de manque de sens humain…  Et c’est au Fcc d’apprendre au président Félix comment diriger une nation ? Alors qu’eux mêmes n’ont pas pu aider Kabila dans son échec pendant tout son temps au sommet de l’Etat. Et le plus grand rêve des congolais n’était pas seulement d’avoir un président de l’opposition mais de ne plus jamais voir le visage de cet ancien président à la tête de la RDC.

Les amis de Kabila doivent cesser de rêver debout en  moment. C’est le président FELIX TSHISEKEDI qui détient  le bâton de commandement et s’il traîne de les déboulonner, la jeunesse congolaise le fera à sa place et éventrer le boa sur l’histoire de tous ces gens là et leur incompétence. Aujourd’hui, Fatshi représente l’espoir de tout un peuple, c’est une doctrine et il doit être protéger… pas dans le djalelo comme l’autre fois  mais dans un esprit serein.

La majorité parlementaire du Front Commun pour le Congo ne représente rien face à toute la population congolaise qui soutient l’actuel Chef de l’Etat congolais. Il n’est même pas question que CACH négocie avec ces petits dictateurs formés par l’homme de Kingakati mais c’est à eux de venir vers Félix Tshisekedi qui, aujourd’hui est inconstatable et est apprécié par 90% de congolais pour ses actes pour le pays depuis son investiture le 24 janvier 2019.

 

Kally Loola

Analyste politique et chercheur en SIC

Membre des associations des jeunes

Consultant en communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *