DERNIÈRES NOUVELLES POLITIQUE RÉCENT

“Il faut une nouvelle énergie au sein de la classe politique congolaise” (Joël Luambua KoKolo)

C’était au cours d’une interview exclusive accordée à Infordc.net, que Joël Luambua KoKolo, jeune politicien et membre du Parti National pour la Nouvelle Energie du Congo( PNEC), a dévoilé ses ambitions pour sa carrière politique. Ce dernier a fustigé le manque d’humanisme et de responsabilité qui règne dans le chef de ceux qui surfent sur la scène politique congolaise actuellement. Passionné de la politique qu’il considère comme gage d’un changement radical de l’être humain, Joël Luambua Kokolo nous explique les contours de
sa vision. 

1. Comment se définit Joël Luambua Kokolo?

Je me définis comme étant un jeune ambitieux , déterminé, rêveur,
travailleur, altruiste, passionné et perspicace.

2. D’où vous est venue alors la passion pour la politique ?

Depuis mon jeune âge, j’ai toujours aimé la politique et les élections de
2006 ont encore soulevé cet amour. Cependant, je pense que cette passion
s’est concrétisée lorsque j’ai rendu visite à des orphelins en 2016.

3. Pensez-vous que la présence de la voix de la jeunesse au sein de notre
classe politique changera la donne ?

Je pense que la voix d’une jeunesse intègre et déterminé peut bousculer les
choses vers l’avant et cela, par un engagement sérieux basé sur la
recherche du bien-être social.

4. En préparant cet entretien, vous nous avez parlé d’un projet que vous
avez pour votre carrière politique, un projet dénommé << Nouvelle Vision
>>. *Pouvez-vous nous expliquer ce concept et ses différents contours?

Nouvelle Vision est un projet réformiste. Réformiste parce qu’il prône une
nouvelle manière de faire la politique voir même de vivre sa citoyenneté.
Sa devise est: << Tout dans l’Etat, tout pour l’Etat et rien contre l’Etat
>>. Elle prône donc exclusivement les intérêts du Congo et du peuple
congolais.

6. Que comptez-vous faire d’exceptionnel à la différence de vos aînés
politiques?

Le monde est appelé à bouger et dire que je vais faire telle chose serait
certainement une démagogie car peut-être que le contexte ne permettra pas.
Cependant, je baserai ma politique à la construction d’une nation
congolaise toujours fière et surtout forte en toute circonstance.

Et quels seront les principaux axes de vos actions?

L’éducation, la santé, la sécurité, la défense, la diplomatie, le social,
l’agriculture et la culture congolaise mais également la défense des droits
humains.

7. Sur quoi sera centrée votre lutte ?

Ma lutte sera centrée sur la défense des droits humains car,
l’épanouissement de l’être humain conduit forcément à l’épanouissement de
la société.

8. Nombreux comme vous ont commencé avec des bonnes idées et des projets
prometteurs mais au finish, c’est la déception. Pensez-vous faire le
démarquage?

Tout est question des ambitions de chacun. Les autres se sont détournés
peut-être parce que dès le départ, leurs ambitions étaient individuelles et
égoïstes.

9. Quel est donc le conseil que vous pouvez donner au nouveau Président de
la RDC et aux nouveaux parlementaire ?

Au Président de la République, qu’il n’oublie jamais la fameuse phrase de
son père: << le peuple d’abord >> et aux parlementaires, ils ont la lourde
charge de réglementer la vie quotidienne des congolais et ils doivent à
chaque instant se dire : une telle loi favorise-t-elle la vie du peuple ?
Le bien-être du peuple doit être leur seule source d’inspiration.

10. Une petit message aux jeunes congolais et à tous ceux qui vous
soutiennent déjà.

Il est temps que nous puissions dresser nos fronts qui ont été longtemps
courbé. Il est temps que nous soyons un véritable peuple capable de prendre
le plus bel élan et de ne plus jamais reculer. Nous devons prendre notre
destin en mains comme l’avaient fait nos pères de l’indépendance.

 

Tresor Tshinkunku

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *