ACTUALITÉ DERNIÈRES NOUVELLES POLITIQUE

Fayulu propose son plan de sortie de crise à Tshisekedi

L’ex candidat de la coalition Lamuka n’est pas arrivé à la fin de son combat contrairement à ce que pense pensent certains proches du chef de l’Etat actuel. Son combat sur la vérité des urnes ne prendra pas fin aujourd’hui si la vérité n’est pas dévoilée à l’opinion tant nationale qu’internationale.

Après plusieurs propositions faites à Félix Tshisekedi, le délégué de l’ex coalition de créée à Genève vient avec un plan de sortie de crise. Et cette fois-ci, Fayulu a revisité  son document publié depuis le 10 Mai dernier, où il propose une mise en place d’une institution dénommée Haut Conseil national des réformes institutionnelles (HCNRI) dont l’opposant propose la direction à la plateforme Lamuka pendant une période de 18 mois environ, avant l’organisation d’élections générales anticipées.

Selon l’infatigable leader de l’Ecide, le HCNRI devrait réfléchir aux réformes à mener concernant la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la Cour constitutionnelle (le juge du contentieux électoral), la Défense, la sécurité et les droits humains. Pendant ce temps, toujours d’après ce document, la coalition CACH/FCC resterait à la tête du pays.

Certaines initiatives de cet homme politique sont prises pour des raisons qui n’engagent pas à 100% la plateforme Lamuka. Et ni Katumbi et Bemba n’a jusque là dit mot sur les idées proposée par la star de la danse « Se yeee » lors de la campagne de la présidentielle de 2018 et aussi après la victoire de Félix Tshisekedi.

Il a fait des tournées en Europe et en Amérique pour chercher le soutien afin que sa présumée victoire lui soit restituée malheureusement ce schéma n’a pas marché. Certains analystes ont constaté que le président Félix est plutôt ouvert à tout le monde et privilégie l’intérêt du pays.

En ce moment, Fayulu veut faire marche en arrière en négociant avec l’actuel chef de l’Etat pour la mise en place de son plan de sortie de crise – la création de l’institution dénommée Haut Conseil national des réformes institutionnelles (HCNRI) qui sera piloté par lui-même.

Il réactive ce plan au moment où la plateforme Lamuka a un peu changé de vision par rapport au positionnement de chaque leader de cette structure. Fayulu et Muzito sont toujours ensemble dans des différentes activités, Katumbi seul dans ces activités, Bemba également réorganise du jour au lendemain des choses au sein de son MLC,  Matungulu déjà parti à la BAD.

 

Dieumerci Matondo

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *