ACTUALITÉ DERNIÈRES NOUVELLES POLITIQUE

[Editorial] : Lamuka, Telema, Nguluma…

Le Congo Kinshasa a une richesse culturelle incommensurable. Des musiciens de grand renom sont sortis du pays de Lumumba. Des artistes. Mais aussi des hommes de Dieu. Des Médecins, également des joueurs. Des Professeurs.Il y a aussi des techniciens de tout bord. Des génies, mais aussi des comédiens. Il y a donc une variété dans ce pays de Mbuta Gizenga et Joseph Kasa-Vubu.

Des gens qui surprennent agréablement, mais aussi des personnes qui vous font pourrir la journée en une minute. Nous n’avons pas parlé des politiciens. Il y en a qui ont bien marqué l’histoire. Ils sont légion. Ils ont fait la fierté de l’Afrique, leurs noms sont même donnés aux avenues dans d’autres pays africains.

Ceux-là, nous les appelons « élites ». Leur histoire sera enseignée de générations en générations. Ils sont immortels. Beaucoup d’entre eux sont sanctifiés, en dépit de leurs faiblesses. C’est inhérent à la nature. Nous leur devons révérence à tout jamais. Ils méritent honneur et dignité.

Une autre catégorie se rapproche des humouristes. Ce sont des politiciens ambulants. Ils ne sont jamais en repos. Ils ne peuvent rester sans rien faire. Ils font le buzz et sont prêts à tout, pourvu qu’ils aient de l’argent. Oui, de l’argent. Ils sont en même de faire le tour de tous les partis et regroupements politiques.

Pour le besoin de la cause, besoin de leur ventre, ils ont fait le tour des formations politiques. Ils ne tiennent pas compte de tendances ou idéologies. Ils changent de langage, sans en peser les conséquences. Même leurs enfants ont difficile à se reconnaitre en eux. Ils possèdent l’art de décourager les braves qui veulent édifier leur bonheur.

Intellectuels, Professeurs d’Université, hommes de droit, Médecins, Ingénieurs. Ils ont un bagage intellectuel assez lourd. Mais ils sont aussi bons pour la comédie. Ils inventent de structures politiques pour leur survie. Ils sont suspendus aux mamelles d’autres politiciens. Dépendants pour tout dire. Hier dynamique de l’opposition, aujourd’hui Lamuka et Telema, demain Nguluma ou Tambola. Voilà des scènes que nous offre le politicien congolais. Certains d’entre eux évolueraient superbement en troupes théâtrales qu’en politique.

 

Edo Bamu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *