ACTUALITÉ DERNIÈRES NOUVELLES POLITIQUE

UDPS-UNC: des révélations qui frisent la trahison attendues d’ici mars

Une paix de façade règne au sein du Cap pour le changement, cette plateforme politique qui avait soutenu la candidature de Félix Tshisekedi à la présidentielle de 2018.
La première alternance survenue en République Démocratique du Congo et souhaitée par l’ensemble du pays n’a pas encore apporté le changement tant attendu dans plusieurs domaines de la vie.

Les disfonctionnements, des couacs et méfiances sont enregistrés et plusieurs péripéties ont jalonné les 11 mois de l’actuel pouvoir aux commandes. A la base, la diversité des plateformes qui composent la coalition au pouvoir, mais aussi les coups bas dans la coalition FCC-CACH et au sein même du CACH. Aux dires uns et témoignages des membres du CACH, le FCC leur jette des peaux des bananes sur le trottoir afin qu’ils s’y glissent et tombent à leur passage. Des Ministres du FCC refusent d’obéir aux ordres de la hiérarchie et préfèrent ingurgiter les recommandations venant des officines de FCC. Jean-Marc Kabund, a vu ses prérogatives confiées au 2e Vice-président à l’Assemblée nationale. Des Ministres de l’Udps se disent marginalisés. Les combattants fidèles au Sphinx de Limete ayant trouvé du boulot dans les Institutions, se disent clochardisés. Les proches du Chef de l’État s’inquiètent de la conjuration tramée à leur endroit. L’exemple du Coordonnateur des services personnels de Félix Tshisekedi, sorti de la prison il y a quelques jours en dit long. ”

Tout Conseiller à la présidence proche de Félix Tshisekedi qui fait correctement son travail est dans le viseur des mécréants, des personnes qui qui veulent implicitement voir le fils d’Étienne Tshisekedi échouer. Son Conseiller principal chargé de l’économie et finances est aussi visé et inquiété parce qu’il refuse de faire le business à la présidence”, affirme une source proche de l’Udps.

Mais les coups bas sont aussi fréquents au sein du CACH. Pourtant, dans le camp de l’Udps les Cadres ne s’avouent pas vaincus. Selon une source proche de la présidence, ceux qui sont victimes de mauvais traitement et calomnie s’apprêtent à éventrer le boa d’ici mars.

Ils promettent de mettre à nu les détournements, complots et manœuvres non seulement au sein de la coalition FCC-CACH, mais aussi au sein du ticket Udps – UNC. Que deviendra le CACH en cas des révélations fâcheuses qui frisent la trahison? Les jours qui viennent apporteront certainement réponse à cette interrogation.

Edo Bamu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *