ACTUALITÉ EDUCATION

Joseph Olenghankoy : “Je pense personnellement que la revendication des étudiants n’est pas mauvaise”

Le Président du Conseil National de Suivi de l’Accord de la Saint Sylvestre (CNSA), Joseph Olenghankoy s’est prononcé hier Jeudi 9 janvier à Kinshasa au sujet de la suspension de toutes les activités à l’Université de Kinshasa et au déguerpissement des étudiants dans tous les homes. Il a appelé tous les étudiants au calme car la mesure prise par le gouvernement congolais est temporaire.

Moi je pense personnellement que la revendication des étudiants n’est pas mauvaise parce que ça entre même dans l’esprit de la démocratie, mais aussi la décision du gouvernement. Le petit temps que le gouvernement a décidé de fermé l’université de Kinshasa sera peut-être pour réfectionner tout ce qui a été détruit ou une autre amélioration” a dit le président du CNSA.

Olenghankoy estime que, le président de la République, le Premier ministre et tous les membres du gouvernement sont des parents avant tout.

Certainement, ils ont eu toutes les informations possibles au sujet de la revendication des étudiants de l’UNIKIN et peut-être leur réclamation pourrait dégénérer des troubles et des conséquences inqualifiables“, a-t-il poursuivi .

Pour Joseph Olenghankoy, le problème des frais académiques doit s’examiner de manière polie pour permettre au gouvernement de prendre des décisions conséquentes par rapport aux engagements qu’il a, à son niveau.

Le Patron du CNSA a demandé aux étudiants qui sont venus de l’intérieur tout comme de l’extérieur de la RDC qui n’ont pas des familles d’accueil de trouver des maisons tout autour du campus. Et il assure que personne ne va accepter que l’université soit fermée, les étudiants tout comme les autorités doivent respecter l’ordre public.

Notre pays est très fragile et personne n’acceptera que l’université soit fermée à long terme. Chers camarades, dans les jours avenirs vous allez étudier dans de bonnes conditions“, a-t-il assuré.

Après les heurts du lundi 6 Janvier dernier à l’Université de Kinshasa entre les étudiants et la police nationale congolaise, qui se sont soldé par la mort d’un élément de la police et une dizaine des blessés du côté des étudiants, ces derniers contester la hausse de frais académiques, le mardi 7 Janvier le gouvernement par le ministre de l’enseignement supérieur et universitaire, Thomas Luhaka a demandé aux étudiants habitant les homes de déguerpir dans les 48 heures.

Notons qu’à l’issu de la fouille menée par la police universitaire jumelée à la police nationale congolaise, quatre armes de guerre, plus de cents munitions ainsi que différentes sortes de drogues ont été retrouvées hier sur le site universitaire, confirme le commissaire provincial de la police de Kinshasa, Sylvano Kasongo.

Landry KAMANGO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *