ACTUALITÉ POLITIQUE

Politique : le CDER de Jean Lucien Bussa pour le réforme des institutions du pays

Le parti politique Courant des Démocrates Rénovateurs(CDER), parti cher au ministre du commerce extérieur Jean-Lucien Bussa, était en matinée politique ce dimanche 12 janvier à Kinshasa.
Plusieurs questions étaient à l’ordre du jour notamment celle de la réforme des institutions du pays sur laquelle il s’est dit favorable sur les plans politique et de la gouvernance.

A cet effet, il soutient l’élection du Président de la République au suffrage universel direct et à la majorité absolue des suffrages exprimés, l’élection des gouverneurs et vice-gouverneurs au suffrage universel direct. Il plaide aussi en faveur de l’application du seuil d’éligibilité au niveau de la circonscription et non au niveau national et en faveur de la suppression de la caution pour les candidats à tous les niveaux en vue de consacrer l’égalité des droits.

Toujours dans le volet des reformes, le CDER préconise la reformisation de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Il s’agit de circonscrire la mission de cette institution d’appui à la démocratie à l’organisation et, partant, confier la gestion de la logistique électorale à un organisme public spécialisé. Ce, en vue de rationaliser la gestion, de réduire les coûts financiers des élections, d’améliorer la transparence et la redevance dans la gestion des finances allouées aux élections“, a-t-il souligné.

Dans le même contexte, le CDER exige la dissolution du Conseil National de Suivi de l’accord de la Saint Sylvestre.

“La dissolution du CNSA doit être effective car celui-ci est rendu caduque par la mise en place de nouvelles institutions “, a insisté le bureau national du parti.

Et de poursuivre qu’il soutient l’option de faire de la justice l’épine dorsale de la gouvernance conformément au pilier 2 du programme du gouvernement.

Pour ce qui est de la gouvernance, ce parti du FCC propose le changement de paradigme dans la conception de la gestion de l’État tel que prôné par la coalition FCC-CACH.

Situation sécuritaire et balkanisation du pays

Quant à la question sur la situation sécuritaire qui prévaut à l’Est du pays, le bureau du parti politique CDER réitère son soutien aux forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) et loue les efforts et la volonté du chef de l’État Félix Tshisekedi de voir toute la partie Est du pays pacifiée.

Le CDER note avec satisfaction la forte détermination du Président de la République d’éradiquer tous les groupes armées nationaux et étrangers et soutient avec force les forces armées de la République démocratique du Congo dans leur lutte pour la préservation de l’intégrité du territoire national et invite tous les congolais à se mobiliser autours des FARDC afin de restaurer la sécurité “.

En ce moment où la question sur la balkanisation du pays devient de plus en plus en vogue, le CDER met en garde toute personne qui soutiendrait cette idée macabre.

Le parti politique de Courant des Démocrates Rénovateurs met en garde les tenants de la théorie de balkanisation de la RDC. C’est l’occasion d’affirmer que les congolaises et congolais ne cèderont pas un seul mètre carré de leur territoire. La bravoure de nos forces armées et la détermination de notre peuple ont, depuis l’indépendance, mis en échec ce projet suranné” a-t-il souligné d’un ton ferme.

JKN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *